Accueil > Les enjeux de la troisième année à l'étranger

Les modalités de validation



- Les enjeux de la troisième ann... -

« Page précédente | Page suivante »

Pour tous les élèves du Collège universitaire, l’obtention du diplôme et la poursuite d’études ultérieures sont conditionnées par la validation de la troisième année à l’étranger.

 

Vous devez à votre retour attester de huit mois minimum de stage à temps complet ou d’une année universitaire complète passés à l’étranger. Vous ne pouvez revenir sur un engagement pris auprès d’une université ou d’un organisme d’accueil au cours de votre année universitaire.

 

Attention : le non respect des règles de validation de la 3ème année peut entraîner un redoublement.

 

 

Le stage

 

  • avoir déclaré votre stage sur votre Espace Etudiant et d’avoir signé la convention de stage ;
  • avoir accompli le stage conformément à la durée et aux engagements pris;
  • avoir renvoyé, à Sciences Po Service Carrières, le questionnaire de suivi sur vos activités
  • vérifier que l'évaluation fournie (en fin de stage) par votre maître de stage a bien été envoyée au Service Carrières.
  • Adresser au Service Carrières, en fin d’année, un rapport écrit analysant en détail votre expérience, suivant les indications accessibles sur le site. Le rapport doit être envoyé à l’adresse suivante : stages.collegeuniversitaire@sciencespo.fr en respectant la date limite qui vous sera communiquée par mail.

 

 

étudiantsétudianteétudiantes

 

Le séjour d'études

Pour la validation de votre année d’études, vous devez :

  • avoir suivi le même nombre de cours que celui exigé de n’importe quel étudiant inscrit  à temps plein dans l’université d’accueil. Par exemple, pour les universités de l’Union Européenne, deux semestres d’études correspondent en général à 60 crédits ECTS. Si vous étudiez dans l’une de ces universités, vous devez donc suivre l’équivalent de 60 crédits ECTS. Pour les universités situées dans d’autres pays, la charge de cours obligatoire est celle définie par l’université d’accueil pour tout étudiant qui y est régulièrement inscrit à l’année à temps plein. Pour toute information supplémentaire, merci de vous adresser au chargé de mission de la DAIE responsable de votre pays.
    Attention : pour certaines universités au Canada, il s’agit de trois cours, ce qui est insuffisant. Dans ces cas, veuillez de noter que le nombre requis de cours à prendre par semestre est de 4 ou, en termes de crédits, 12.
  • vous être conformé aux obligations de scolarité liées aux cours suivis : horaire, assiduité, travaux à effectuer et réussite aux différentes évaluations (contrôle continu et examens) ;
  • avoir respecté le règlement de l’université d’accueil, ainsi que les règles élémentaires de probité et d’honnêteté intellectuelle ;
  • avoir fourni au Pôle mobilité étudiante de la DAIE, en début de chaque semestre,  la liste des enseignements que vous suivrez pendant votre séjour d’études. Ce document être envoyé à l’adresse suivante : sejour.etranger@sciences-po.fr)
  • adresser au Pôle mobilité étudiante de la DAIE, un rapport de séjour analysant votre expérience suivant les indications qui vous seront envoyées par mail. Ce document doit être envoyé à l’adresse suivante : rapport.sejour@sciences-po.fr en respectant la date limite qui vous sera communiquée par mail.
  • remettre au Pole mobilité étudiante de la DAIE les relevés de notes en respectant la date limite qui vous sera communiquée par mail. Ils doivent être remis sous format électronique à l’adresse suivante notes.sejour@sciences-po.fr. 

 

L'interruption du séjour d'études

L'interruption du séjour d'études de 3ème année ne peut être envisagée que dans des situations exceptionnelles et impératives :

  • problèmes de santé nécessitant impérativement un traitement en France attestés par deux certificats médicaux
  • situation familiale grave.

En tout état de cause, un étudiant qui souhaite interrompre son séjour d'études doit contacter le chargé de mission DAIE responsable de sa zone géographique et solliciter la responsable pédagogique de la 3ème année, Myriam Faten SFAR. Chaque situation sera évaluée au cas par cas.

Si l'étudiant est autorisé à interrompre son séjour d'études, il pourra poursuivre son année soit par un stage (de 8 mois consécutifs), soit par un autre séjour d'études dans la limite des possibilités.

Si un étudiant interrompt sa scolarité sans en avoir obtenu l'autorisation de Myriam SFAR, il risque de ne pas valider, selon les cas, un ou deux semestre(s), et donc de devoir redoubler sa troisième année.

 

Le niveau de langue

 

Pour tenir compte des progrès réalisés au cours du séjour d’un an, l’élève passe automatiquement au niveau supérieur dans la langue étudiée à l’étranger (par exemple, si un étudiant est en niveau 3 d’anglais, il passe en niveau 4 après un séjour dans une université anglophone). Ce principe souffre une exception : les étudiants dont les accords d’échange prévoient une formation linguistique intensive pendant toute la durée du séjour doivent envoyer un mail au département des langues à brigitte.vitrat@sciences-po.fr début juin pour confirmer le suivi de la formation et le niveau atteint ;

 

La Commission de validation de la 3ème année à l’étranger

Elle se réunira en septembre pour se prononcer sur la validation de votre troisième année à l’étranger. Seuls les dossiers complets (rapport, et les relevés de notes pour les séjours d’étude) peuvent y être présentés. 
Lorsque la Commission décide que la validation n’est pas possible, le redoublement est prononcé. Il se déroule en stage en France ou à l’étranger, ou bien sur le campus de Paris de Sciences Po où l’étudiant suit des enseignements de deuxième année non encore validés.

Une commission de validation au mois de juillet est prévue pour les étudiants qui auront besoin de leur Bachelor avant le mois de septembre. Les étudiants en 3è année seront informés de l'organisation de cette commission par mail.