Accueil > Campus

L’HÔTEL-CHABOUREAU

 

A l’angle nord-ouest de la place Charles de Gaulle se dresse, au n° 49, l’Hôtel-Chaboureau. Il ouvre la rue de la Tête Noire, prélude de tout un ensemble de rues parmi les plus pittoresques de la ville de Poitiers, où les beaux immeubles des XV ème au XVIII ème siècles abondent.

 

Ce quartier abrite également de vieilles et sombres maisons d’âges variées, toutes closes derrière leurs hauts murs, donnant à ces lieux un caractère atypique, témoin du vieux Poitiers.

 

Logis « arrenté jadis par le chapître de Notre-Dame » et nommé, dès le Moyen Age, Château-Gaillard, ce qui semble rappeler en ce lieu l’existence d’un édifice romain, cet immeuble fut remanié au cours du temps.

 

   L'Hôtel Chaboureau en rénovation (2003-2004)

La présence du Château à proximité d’une des portes d’entrée de la ville en assurait la défense.

 

Hugues DE CONZAY, Lieutenant Général du Poitou, et Maire de Poitiers devint propriétaire en 1453 et fit construire l’immeuble actuel (XVème siècle).

 

Hotel Chaboureau PignonHotel Chaboureau Facade

Suite à un mariage, il appartint à Mathurin ROIGNE, Conservateur des Privilèges de l’Université et Maire de Poitiers en 1538 qui « remit à la mode l’adjonction ou plutôt l’alignement des ailes ».
Au cours des XVII et XVIIIème siècles, il passa entre les mains de plusieurs propriétaires qui le transformèrent et l’aménagèrent en fonction de leurs propres convenances et celles de chaque époque.

En 1840, après avoir été tenu pendant de nombreuses années par les Maires de Poitiers, il appartint à la famille du Conseiller BARBIER et portait le nom de Maison de l’Etoile, d’où l’origine de l’appellation des rue et plan de l’Etoile, au carrefour des rues Sainte Opportune, de la Tête Noire et de l’Université.

 

Cet immeuble est composé de :

 

  • trois corps de bâtiment formant un fer à cheval dont un corps de logis principal et deux ailes latérales,
  • une cour en forme de trapèze,
  • un mur percé d’une porte d’entrée à fronton semi-circulaire.

 

Le corps principal a été construit, au XVIIIème siècle, en gros murs de maçonnerie, de moellons et de pierres de taille. La charpente des combles est vraisemblablement d’époque.

 

Fenêtre 1er étage

 

fenêtre

Au premier étage, une très intéressante fenêtre d’angle à meneau angulaire est visible ;
elle fut jadis fermée.

 

Au second étage, une fenêtre à linteaux et montants Renaissance se distingue.
 

 

A noter, la façade de l’aile gauche qui fait angle avec la rue de la Tête Noire est surmontée d’un pignon avec des rampants ornés de crochets sculptés.

 

Cet édifice présente un intérêt architectural manifesté en partie par sa remarquable et très curieuse fenêtre d’angle Renaissance classée à l’Inventaire des Monuments Historiques le 19 octobre 1928. Décrite « comme un type très caractéristique de l’art local français du XVIème siècle », elle a été dégagée vers le milieu du XXème siècle profitant au pignon élégamment orné de crochets « allégé par sa lumière ». Cette ornementation rare donne d’une part à la ville un caractère de la Renaissance exceptionnel, et d’autre part au quartier gothique une touche surprenante.

 

Ce corps de bâtiments appartient depuis 1954 à l’Université et abritait ses services ; il était rattaché à la Faculté de Droit et de Sciences Sociales, abritant les Instituts de recherche en législation et économies rurales, en droit social, sanitaire et en finances publiques. Autrefois, il fut aussi le siège de la Direction Régionale de la Jeunesse et des sports.

 

Après des travaux de rénovation et de restructuration et grâce au concours de la Région Poitou-Charentes, du Conseil Général de la Vienne, de la Ville de Poitiers, de l’Université de Poitiers et de l’Etat, le collège universitaire de Sciences Po, campus de Poitiers s’installe dans l’Hôtel-Chaboureau pour la rentrée 2004-2005.